L’association TRIBU/S DU MONDE a pour but d’exposer des portraits et des témoignages d’hommes et de femmes à travers leurs mains, appartenant à des ethnies/tribus menacées de disparition. La photographe Anne de Vandière collabore à ce projet depuis sa création.

Immergée dans la vie des villages, Anne de Vandière recueille la parole  de leurs habitants sur leurs croyances et leur philosophie de vie avant de  réaliser des portraits en noir et blanc de leurs mains. Les mains sont bavardes, elles ne trichent pas et reflètent l’identité,  les souffrances, le courage et l’espoir de populations menacées par le  déracinement qui, aussi différentes soient-elles d’un bout à l’autre du globe, parlent d’une même voix de leur respect de l’environnement et de leur  attachement à la Terre Mère.

L’association souhaite contribuer à la prise de conscience de personnes pouvant agir sur cette menace tels que des politiques, des organismes multilatéraux, des entreprises engagées dans le développement durable…

Cartes Postales Sonores

Tribu/s du Monde se raconte...